« L’instant d’avant, c’est un père, l’instant d’après plus du tout…… »

15 mai 2015 - 5 minutes read

_VH_3228Mon père a 76 ans et il vit toujours avec maman. Mais ils ne forment pas un couple qui peut couler de vieux jours paisibles. Mon père a la maladie d’Alzheimer. Petit à petit, chaque jour devient un défi.
Par chance, maman est encore en bonne santé. Il y a pratiquement toujours quelqu’un près de lui. Mais ce n’est pas facile pour elle. Il pose constamment les mêmes questions, encore et encore. Tantôt à 15 minutes d’intervalle, tantôt après 2 minutes. Il oublie où il a posé ses lunettes ou son portefeuille. Maman se met alors à leur recherche. Elle est incroyable, mais c’est pénible. Nous en avons bien conscience.

L’instant d’avant, c’est un père, l’instant d’après plus du tout…

Il nous reconnaît toujours, mon frère et moi. Je m’étonne parfois même de l’entendre prononcer le nom de mon ami. Il lui arrive aussi de plaisanter sur ses pertes de mémoire : il fait semblant d’avoir oublié quelque chose, il fait le pitre… Ce n’est malheureusement pas toujours comme ça. Un jour, il a demandé à maman où était sa femme : « Où est Marguerite ? Je ne l’ai pas vue de la journée. » Maman a les larmes aux yeux quand elle nous raconte ces épisodes. C’est difficile… pour l’un comme pour l’autre.

La mémoire, mais aussi…

Il n’y a pas que la mémoire qui flanche. Sa santé physique décline aussi peu à peu. Il marche plus lentement. S’il est fatigué, il chancelle. Il a même parfois du mal à tenir debout. Il est tombé deux fois ces deux derniers mois : dans le sable et dans l’herbe, heureusement, ce qui ne lui a valu que quelques égratignures. Du moins on l’espère, car nous ne sommes pas toujours certains qu’il n’a pas mal.

Quand maman n’est pas là…

Le jeudi, maman va jouer aux cartes avec ses amies. Elle s’accorde une après-midi de répit. Papa reste donc seul plusieurs heures. Depuis quelque temps, il s’est toujours passé un petit quelque chose quand maman rentre à la maison. Il a épluché des pommes de terre… pour une semaine entière. Ou il a enfilé ses chaussures et il attend que maman vienne le chercher, car « il veut rentrer à la maison ». Un jour, il m’a appelée. Il était à Kessel et je devais demander à maman d’aller le chercher parce qu’elle l’avait oublié. En fait, il était à la maison, avec ses chaussures et son manteau.
Mon grand-père, le père de papa, avait aussi la maladie d’Alzheimer. Ne plus reconnaître les gens, partir en balade… jusqu’à la maison voisine, vagabonder la nuit : nous savons ce qui nous attend…

Sérénité

Maman tient beaucoup à son jeudi après-midi, mais nous savons que les choses ne peuvent pas continuer comme ça. L’inquiétude nous ronge tous. Qu’adviendrait-il si papa partait se balader sans qu’on le retrouve ? Il ne connaît peut-être plus son nom. Et s’il venait à tomber ?

Nous espérons donc que la montre Zembro nous rassurera quelque peu, car nous savons que papa n’ira pas mieux. Le tout sera de réussir à le faire garder sa montre. Nous croisons les doigts.

Acheter une montre Zembro

Les témoignages sont précieux. Les témoignages restent gravés dans les mémoires, ils aident à comprendre et ils peuvent nous faire changer d’avis. Les témoignages ont plus d’impact que les chiffres et les arguments.
Donnez-nous des idées en partageant votre témoignage. Nous pourrons ainsi adapter encore mieux notre bracelet à la réalité. Votre témoignage sera utile à d’autres personnes. Envie de nous faire part de votre expérience ? Envoyez-nous votre témoignage ! Nous lui réserverons l’attention et la discrétion qu’il mérite et que vous souhaitez.